Attentat de Bassam / Commémoration de l’an 4 : Aimé Narcisse Boli réitère son hommage aux victimes et invite à une élection apaisée en 2020

0

Dans le numéro 541 de l’hebdomadaire confessionnel national islamique ‘‘Islam Info’’, paru du mercredi 6 mars au mardi 12 avril 2016, Aimé Narcisse Boli, DP du groupe de presse nouvelleafrique.org, et PCA de la Fondation Internationale et interreligieuse pour la Presse apaisée en Afrique (FIPA), a invité les chrétiens et les musulmans de Côte d’Ivoire à fédérer leurs forces pour lutter contre le terrorisme. C’était après quelques jours de l’attentat meurtrier de Grand-Bassam. A l’occasion de la commémoration officielle de l’an 4 de l’attentat de Bassam, ce vendredi 13 mars, il réitère son hommage aux victimes de cet événement malheureux et invite à une présidentielle apaisée en 2020.

« Notre vigilance ne doit pas aboutir à la stigmatisation et à l’indexation des fidèles d’autres religions qui mettraient à mal la cohésion nationale », a-t-il déconseillé. Et explique que « leurs effets seraient encore plus nuisibles que ceux des actes de lâcheté du terrorisme ». Il invite à l’union, à la solidarité et à la préservation de la cohésion interreligieuse dans la diversité, pour que rien ne freine la marche de la Côte d’Ivoire vers le développement qui offre à tous des chances égales d’épanouissement individuel et collectif. Les raisons de cette attaque terroriste nous restent inconnues, mais aucune idéologie politique, sociale, économique ou religieuse ne peut justifier le fait d’ôter la vie aux autres. Le Directeur de publication du groupe de presse nouvelleafrique.org en a profité pour saluer la mémoire de toutes les personnes qui ont perdu la vie et apporter la compassion des croyants aux familles éplorées.

« Nous ressentons encore une très grande douleur face à cette terrible épreuve. Mais ces douleurs et les épreuves contribuent également à forger et à fortifier l’âme des peuples et des nations », a-t-il souligné. Aimé Narcisse a renouvelé son appel à la vigilance de la communauté des croyants, à se tenir « debout pour affronter tout ce qui peut porter atteinte aux valeurs cardinales qui en constituent le socle : la fraternité, la solidarité, l’hospitalité, la tolérance, l’acceptation et le respect de l’autre ». Avant de clore, il exhorte les leaders religieux à persister dans la préservation de la paix à l’occasion de l’élection présidentielle de 2020.

KY/Groupe de presse nouvelleafrique.org

 

Share.

About Author

Leave A Reply