Bouaflé – Les églises s’impliquent dans la régulation des états civils

0

Le gouvernement ivoirien a décidé en début du mois de Mai de régulariser la situation 1 165 325 élèves du primaire sans papier. C’est pourquoi, la problématique de la déclaration et l’établissement des extraits de naissance à l’état-civil est revenu au cœur de la journée de l’enfant africain et actions communautaires en faveur des enfants de l’ECODIM (Ecole du Dimanche) des églises protestantes de Bouaflé (Centre-ouest région de la Marahoué) a été célébré samedi 16 Juin 2017.

Cette Journée initiée par la Ligue pour la lecture de la Bible en Côte d’Ivoire (LLB-CI) à travers sa commission Enfant a porté sur le thème « L’Enfant a droit à une identité et à l’éducation ». Elle vise à interpeller les parents sur la nécessité d’établir un extrait de naissance pour son enfant afin de lui donner une identité qui lui permettra de s’instruire et s’épanouir dans la vie.

« Que jamais plus, enfant ne soit privé de droit à l’identité et, ensemble levons-nous, main dans la main pour des enfants équilibrés par une éducation multidimensionnelle », a fait savoir la porte-parole des enfants, Tapé Séphora. Elle a lancé un appel aux parents pour mettre un terme à la non-déclaration des enfants à l’état-civil.

La Journée a été marquée par un défilé, des sketchs, une sensibilisation sur le brossage des dents et le lavage des mains ainsi que la remise de plusieurs dons aux enfants.

La LLBCI est une association présente dans 144 pays dont 44 en Afrique. Elle vise à faire de chaque chrétien un disciple et un témoin de Jésus-Christ engagé activement dans sa famille, son église, son travail et son milieu social.

Share.

About Author

Leave A Reply