Coronavirus / Des médias numériques ivoiriens entament la phase-terrain de sensibilisation

0

Le Réseau des professionnels de la presse en ligne de Côte d’Ivoire (REPPRELCI), la faîtière des médias numériques ivoiriens, a démarré ce mercredi 19 mars à Abidjan, la phase-terrain de sa campagne de sensibilisation des acteurs de la presse contre la propagation du Covid-19 en Côte d’Ivoire.

 

Cette campagne, selon Lassina Sermé, le président du REPPRELCI, « est accueillie avec beaucoup d’enthousiasme » et ajoute que tous les acteurs sont d’accord avec eux pour chaque organe membre apporte « sa partition pour l’éradication de cette pandémie qui est devenue aujourd’hui une menace planétaire».

Poursuivant, il a expliqué que cette campagne initiée par son organisation avec l’appui logistique du ministère ivoirien de la Santé et de l’hygiène publique à travers sa Direction de l’hygiène publique et de la santé-environnementale (DHPSE) tourne autour de deux axes essentiels. Le premier consiste, à l’installation de dispositifs de lavage de mains pour rappeler aux acteurs des médias, les bons réflexes et les bons gestes de l’hygiène de base qui sauvent contre cette maladie. Le deuxième axe porte sur la distribution de flyers et autres affiches pour sensibiliser les journalistes sur les Fake News dans le traitement des informations relatives au coronavirus. A l’occasion, Dr David Youant, Directeur général de l’agence de presse Alerte Infos, a appelé à élargir cette campagne de sensibilisation au-delà des médias numériques pour que le secteur de la presse en Côte d’Ivoire soit épargné de cas de coronavirus. A son tour, Vamara Coulibaly, directeur général du Groupe Olympe éditeur du site d’informations en ligne Linfodrome, a salué également cette initiative du REPPRELCI et invite les ivoiriens au «respect strict» des mesures prises par le gouvernement contre le Covid-19. Il a par ailleurs appelé les journalistes au respect des règles de leur métier et pense que les «Fake news tuent plus que le virus ». Après le Fonds de soutien et de développement de la presse (FSDP), le cap a été mis sur la Maison de la presse d’Abidjan où l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI) s’est félicitée à son tour de cette initiative du REPPRELCI.

Rappelons que le Réseau des professionnels de la presse en ligne de Côte d’Ivoire (REPPRELCI) a lancé lundi, une campagne de sensibilisation dans les médias numériques contre la propagation du Coronavirus en Côte d’Ivoire où neuf cas désormais confirmés officiellement. La phase-terrain de cette campagne est aussi marquée par une tournée dans les rédactions des médias numériques au cours de laquelle des dispositifs de lavage des mains sont installés avec des démonstrations à l’appui au sein des entreprises de presse visitées.

Notons qu’avant le déploiement de la phase-terrain de cette campagne, une vingtaine de journalistes de la presse en ligne ivoirienne a reçu une formation sur les techniques de lavage des mains, dispensée par Dr Fanta Comara, Sous-directrice à la Direction de l’hygiène publique et de la santé-environnementale (DHPSE). Le REPPRELCI est une organisation créée en 2006, regroupant les acteurs de la presse numérique en Côte d’Ivoire. Cette faîtière des médias numériques ivoiriens s’est donnée pour mission d’organiser, structurer et promouvoir la presse numérique en Côte d’Ivoire.

Cette campagne, a débuté par la visite successive des médias numériques «Linfodrome» et «Alerte Infos» ainsi que le Fonds de soutien et de développement de la presse (FSDP) où il a été remis à chacune de ses structures des dispositifs de lavage des mains et des flyers de sensibilisation contre le Coronavirus. A ce jour, la pneumonie causée par un nouveau coronavirus s’est répandue dans plus de 155 pays du monde, faisant plus de 200 000 contaminés et plus de 8200 morts.

KY/Groupe de presse nouvelleafrique.org

Share.

About Author

Leave A Reply