Côte d’Ivoire/Election présidentielle apaisée en 2020 : L’UE invite à l’implication des acteurs politiques

0

SEM. Jobst Von Kirchmann, Ambassadeur de l’Union Européenne (UE) en Côte d’Ivoire, estime que le refus du Président Ouattara de briguer un 3ème mandat, est une leçon de démocratie pour l’Afrique mais aussi pour le monde entier. Au cours d’une conférence organisée par le ‘‘Press-Club’’, à la Maison de la presse au Plateau, ce mardi 10 mars, il invite les autres leaders politiques ivoiriens à s’inscrire dans cette logique qu’il qualifie de « signal démocratique ».

Dans son exposé, le diplomate européen affirme que : « cela a donné une boule d’air dans le processus électoral en Côte d’Ivoire » et soutient que : « c’est quelqu’un qui tend la main pour donner quelque chose ». Il exprime par la même occasion, son souhait d’espérer que « d’autres partis copient cette approche de signaux positifs dans ce processus électoral ». Un geste qui selon lui, permettra, « d’aboutir à des élections apaisées ». Il rappelle que : « l’UE finance les actions de la Société civile pour promouvoir la liberté d’expression, les droits civiques et politiques, la paix ». « On accompagne, on soutient et on travaille avec la société civile », a-t-il souligné. Dans le cas spécifique de la Côte d’Ivoire, il confie : « On vient de démarrer un projet aux alentours de 3 milliards de francs Cfa dans le cadre électoral avec la Société civile, pour soutenir ces aspects-là ». L’émissaire de l’UE indique qu’une mission d’évaluation précédée des recommandations, va observer le système électoral en place (les listes électorales, la Carte Nationale d’Identité, les découpages électoraux, les partis politiques et l’organisation) avant de faire des recommandations.

Outre la mission d’accompagnement pour les élections apaisées, il déclare que seul, le Président de la Cour suprême est habilité à juger la légalité d’une révision constitutionnelle. Et s’interroge sur la dimension de ces changements.

Rappelons que l’UE et ses partenaires ont déjà soutenu le processus électoral de 2010 à hauteur de 200 milliards de F Cfa. C’est le premier partenaire commercial de l’Afrique noir avec 70% de cacao exporté en Europe.

KY/groupe de presse nouvelleafrique.org

 

 

Share.

About Author

Leave A Reply