Enrôlement nouvelle CNI / Le ministre Sidiki Diakité insiste sur le maintien de l’opération

0

Sidiki Diakité, ministre de l’Administration du territoire, a annoncé en début de semaine que l’opération d’enrôlement de la nouvelle Carte Nationale d’Identité (CNI) se poursuivra malgré la situation sanitaire du Covid-19.

Cette insistance n’est pas du goût des opposants ivoiriens qui demandent la suspension de cette opération à cause du coronavirus.

Lancée depuis décembre 2019 par le ministre de l’Administration du territoire, l’opération d’enrôlement alimente de plus en plus le débat avec les mesures barrières faites de confinement et de réduction des contacts entre populations. Une situation qui amène aussi la société civile a souhaité la suspension de cette opération.

Le ministre Sidiki Diakité justifie que: « L’État a obligation de faire en sorte que chaque Ivoirien puisse disposer de sa pièce ». Avant de souligner que « l’Etat fait obligation à chaque Ivoirien de disposer de sa carte nationale d’identité ». Poursuivant, le Patron de l’Administration ivoirienne fait remarquer que « toutes les administrations publiques et privées demeurent en activité ».

En affirmant que « les populations n’ont pas arrêté de fréquenter les centres d’enrôlement. », il rassure aussi que « toutes les dispositions nécessaires pour que les objectifs fixés soient atteints, ont été prises ».

Le ministre Sidiki Diakité a déclaré, à propos des risques de contamination des requérants au Covid-19, que toutes les dispositions sont prises « pour protéger tous les pétitionnaires et les agents en charge de l’enrôlement des populations ». Ces dispositions tiennent compte des mesures barrières à respecter notamment la distanciation, le nombre de personnes, le lavage des mains, le nettoyage de toutes les surfaces de contact et la désinfection régulière de toutes les surfaces des appareils.

Notons que le citoyen doit s’acquitter de 5 000 FCFA comme droit de timbre pour se faire établir une CNI, en plus des frais annexes pour l’établissement préalable d’un extrait de naissance et d’un certificat de nationalité.

Rappelons que les nouvelles Cartes Nationales d’Identité (CNI) établies en 2009 et expirées en 2019, précise le gouvernement ivoirien, restent valables jusqu’à la mi-2020. Toutefois, la délivrance de 6,5 millions de CNI sera effective à l’horizon d’octobre 2020, indique le ministre.

KY (nouvelleafrique.org)

Share.

About Author

Leave A Reply