Journée Internationale de la Femme : Dominique Ouattara et Henriette Bédié ensemble pour le triomphe de la paix

0

«La promotion de la femme en Côte d’Ivoire, un atout pour la paix», est le thème national retenu pour cette édition 2020 de la Journée internationale de la femme (JIF). A l’occasion de la célébration officielle à Anyama ce samedi 7 mars, la Première dame de Côte d’Ivoire Dominique Ouattara et Henriette Bédié, l’épouse du président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, ex-allié au pouvoir), ont été aperçues, côte-à-côte, où elles ont esquissé ensemble des pas de danse.
Dans son allocution, la Première dame de Côte d’Ivoire, Dominique Ouattara a salué la présence de sa sœur Henriette Konan Bédié à cette célébration de la Journée internationale de la femme (JIF) qui donne l’occasion d’apprécier les avancées réalisées en matière de promotion de la femme. « Je voudrais saluer ma chère sœur, Madame Henriette Konan Bédié, Présidente de la Fondation Servir. Je suis heureuse de sa présence appréciée parmi nous aujourd’hui, car nous avons toutes les deux, le même objectif, celui d’œuvrer pour le bien-être des populations vulnérables et d’aider les plus démunis », a déclaré Mme Ouattara.
Poursuivant, elle affirme que «la promotion de la femme en Côte d’Ivoire, est un atout pour la paix ». Ce qui est, selon elle, une « invitation à donner davantage de pouvoir aux femmes, en ce sens que la femme est l’épicentre de la famille ».
Par ailleurs, Mme Ouattara a demandé aux femmes d’être les garantes de la paix en Côte d’Ivoire. «Les échéances électorales approchent, il vous faudra prôner l’apaisement et le consensus au sein de notre société et toujours user de diplomatie et de sagesse pour apaiser les cœurs de vos époux et de vos enfants qui seront engagés dans la compétition politique», a-t-elle conseillé. Pour elle, le rôle des femmes dans la préservation de la paix est d’autant plus important que les femmes et les enfants sont toujours ceux qui souffrent le plus des troubles sociaux. Selon elle, la femme « sait apaiser les tensions et calmer les cœurs, toutes choses qui font d’elle le socle d’une nation forte et unie ». Mme Ouattara a également dressé le bilan du Fonds d’Appui aux Femmes de Côte d’Ivoire (FAFCI) mis en place en 2012.
« Aujourd’hui grâce à son accessibilité, le FAFCI connait un véritable succès chez nos sœurs, sur toute l’étendue du territoire, sans distinction d’ethnie, d’appartenance politique ou religieuse », s’est félicitée Dominique Ouattara.
Signalons qu’un défilé des femmes membres du gouvernement, des institutions, du corps diplomatique, des forces de l’ordre et d’organisations féminines a également marqué la cérémonie.
Enthousiasmé, le public constitué en majorité de femmes, curieux de découvrir les pas de danse de Dominique Ouattara et Henriette Konan Bédié, se mire débout avec des salves d’applaudissements, et scandant « bisser, bisser, bisser !!! » à la fin de chacune des prestations. L’année dernière, Mmes Ouattara et Bédié ont célébré ensemble cette journée à Bouaké, la capitale de la paix, dans le centre du pays.
KY /groupe nouvelleafrique.org

Share.

About Author

Leave A Reply