LE PAPE EN ENVOIE SON COLLABORATEUR EN CÔTE D’IVOIRE

0

A la veille des élections en Côte d’Ivoire, après la prière des catholiques pour la paix et après les déclarations du Président du Conseil d’Adminstration de la FIPA, Aimé Narcisse BOLI ( appelé affectueusement L’AMI DU PAPE ) pour les élections apaisées en Côte d’Ivoire, le Pape François envoie un de ses collaborateurs en Côte d’Ivoire suite à l’invitation de la Coordination Nationale des  Communautés Nouvelles en Côte d’Ivoire. C’est la première visite en terre ivoirienne de ce belge résidant au Vatican. Il est docteur en mathématiques et membre de la communauté de l’Emmanuel. Il a été membre du Conseil Pontifical COR UNUM jusqu’en 2017, ancien directeur de FIDESCO et secrétaire général des Congrès pour la nouvelle évangélisation, Monsieur Jean-Luc MOENS ( prononcer MOUNSSE) est né en 1951. Il totalise 46 ans de vie matrimoniale. Il est père de 7 enfants et grand-père de 11 petits-enfants.

Suite à la proposition du dicastère pour les Laics, la famille et la vie, le Pape François l’a nommé modérateur mondial de CHARIS depuis le 8 décembre  2018. CHARIS est un nouveau et unique service international pour le Renouveau Charismatique Catholique selon le souhait du Pape.

Quel sera l’impact de la visite du premier responsable de CHARIS sur l’engagement politique des Communautés nouvelles et de tous les Laics dans la société ivoirienne qui se prépare à une consultation électorale ? Le samedi 15 février dernier, pendant que les catholiques priaient pour la paix en Côte d’Ivoire, BOLI Aimé Narcisse soutenant cette noble démarche citoyenne invitait par voie de presse que <<  L’Eglise a le droit de s’intéresser aux souffrances du peuple ivoirien >> cf le journal LE NOUVEAU RÉVEIL du samedi 15 février 2020. En effet, l’Eglise catholique comme toutes les confessions religieuses en Côte d’Ivoire doivent s’organiser ensemble pour contribuer à la cohésion sociale, la paix nationale, la cohabitation pacifique entre les croyants et les membres des partis politiques sans aucune discrimination car le Père de la nation ivoirienne, le Président Félix Houphouët Boigny a fait de la paix en Côte d’Ivoire une seconde religion.

BOLI Aimé Narcisse dit Le Vatican

Share.

About Author

Leave A Reply