L’INDISPENSABLE DIALOGUE ISLAMO CHRÉTIEN

0

L’importance du dialogue Islamo-chrétien pour la communauté internationale n’est plus à démontrer. Toutes les institutions internationales au nombre desquelles la Banque Mondiale et le Fond Monétaire International intensifient leurs relations avec la société civile depuis les années 1990 et sont préoccupés par le rôle des confessions religieuses pour le développement. La première rencontre entre les leaders religions et la Banque Mondiale s’est déroulée en 1998 autour d’une importante réflexion concernant la « pauvreté » ( MARSHALL & KEOUGH 2004: 16). D’autres instances du développement comme la Banque Interaméricaine de Développement ( BID) en partenariat avec le gouvernement norvégien ont suivi. La BID a initié en 1999  » Capitale sociale, éthique et développement  » c’est un programme qui réunit des économistes, des leaders religieux et ceux du développement ( Ellis & Ter Hamat 2006: 352).
Dans le domaine du SIDA, les institutions internationales ( ONUSIDA, PNUD, Banque Mondiale, OMS) prônent actuellement le recours aux acteurs religieux, notamment en ce qui concerne la diffusion des messages de prévention et la promotion de comportements protecteurs contre le VIH/SIDA. Ces organisations soulignent que << les leaders religieux qui s’expriment de manière responsable sur le sida peuvent avoir un impact important au niveau communautaire et dans le monde >> ( ONUSIDA). L’OMS estime que les organisations confessionnelles représentent environ 20% de l’ensemble des organisations qui combattent le VIH/SIDA. Elles ont un rôle capital à jouer dans la généralisation des traitements en raison de leur influence au sein des communautés et de leur audience qui s’étant aux campagnes et aux zones reculées >> ( OMS, Rapport sur la santé dans le monde 2004) AWARE, un programme de la Mission Afrique de l’Ouest de l’Agence Américaine pour le Développement Internationale ( USAID/WA), appui le travail en commun des différentes confessions religieuses et a initié un réseau des leaders religieux engagés dans la lutte contre le VIH dans plusieurs États de l’Afrique de l’Ouest. Des ONG confessionnelles comme CARITAS International, Christian Àid, Tear Fund, Positive Muslims, Secours Islamique et bien d’autres s’investissent pour l’implication des confessions dans la lutte contre le SIDA et leur collaboration avec des programmes internationaux ou des politiques de santé nationale. C’est un exemple à suivre par tous nos Etats!
Tous – ONG, institutions internationales et différents gouvernements européens et africains – reconnaissent comme nous qu’il faut l’engagement du milieu religieux et du milieu du développement pour trouver des solutions aux crises actuelles et aux problèmes mondiaux notamment dans le domaine de la paix, de la cohésion sociale, de la santé, du développement durable, de l’éducation, de l’environnement etc
ISLAMO-CHRÉTIEN, notre nouveau journal, symbole de la cohabitation pacifique dont a besoin tout Etat pour un meilleur gouvernement, vient rendre compte de l’indispensable engagement des confessions religieuses pour le bien de nos États et le bien être de leurs populations.
Aimez BOLI, Monsieur Cohésion sociale, DP

Share.

About Author

Leave A Reply