Lutte contre le Covid-19 / Les solutions de Mohammed VI à Alassane Ouattara et Macky Sall

0

Lancer une initiative des chefs d’États du continent africain contre la pandémie de Covid-19, est devenu un pari pour le roi Mohammed VI qui a échangé par téléphone lundi 13 avril avec les présidents ivoiriens et sénégalais, Alassane Ouattara et Macky Sall.

Le souverain du Maroc propose à cet effet, « Une initiative pragmatique et orientée vers l’action, permettant un partage d’expériences et de bonnes pratiques, pour faire face à l’impact sanitaire, économique et social de la pandémie ». Une démarche appréciée par Alassane Ouattara et Macky Sall. Le président sénégalais aurait révélé à cet effet, qu’une « visioconférence entre les chefs d’États et de gouvernements concernés » devrait se tenir prochainement. Selon des sources proches du ministère marocain des Affaires étrangères, rapporte Jeune Afrique, « il n’est pas exclu que le roi Mohammed VI prenne attache directement avec d’autres leaders africains dans d’autres sous-régions que l’Afrique de l’Ouest pour fédérer autour de cette initiative». Une démarche marocaine perçue par certains comme une réponse politique aux actions entreprises par l’Union Africaine (UA). Pourtant le royaume est critiqué par un connaisseur des arcanes de l’institution panafricaine, pour sa petite contribution dans le fonds anti Covid-19 lancé par l’UA contrairement à d’autres puissances continentales. Selon un interlocuteur de Jeune Afrique, « le royaume reste très impliqué dans les actions menées par l’UA qui se veulent une réponse globale pour les 54 pays membres ». L’initiative marocaine, explique-t-il devrait se traduire par des mesures concrètes orientées entre autres, vers la prévention, la fourniture d’aides alimentaires et médicales, et le soutien des couches sociales vulnérables en fonction des besoins spécifiques de chaque pays et dans des phases précises de la pandémie.

Une solidarité renforcée entre les pays africains

Pour le professeur Charkaoui Roudani, cette démarche royale « est louable dans un contexte où les États ont tendance à se replier sur eux-mêmes. Elle confirme la démarche sempiternelle prônée par le Maroc qui consiste à renforcer et consolider la solidarité et la coopération entre les pays africains, aussi bien sur le plan économique, social et désormais sanitaire ». « Prioriser l’Afrique après avoir géré les priorités nationales » est le but de la diplomatie chérifienne sous Mohammed VI.

La crédibilité du royaume à porter la voix des pays africains auprès des institutions onusiennes n’est plus à prouver. D’ailleurs, sa gestion de cette crise sanitaire a été érigée en exemple par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Pour Maryam Bigdeli, représentante de l’OMS au Maroc, « la riposte est multi-sectorielle, ferme et ambitieuse ». Elle exprime son espoir de contribuer à partager les bonnes pratiques mises en place par le Maroc, afin que d’autres pays puissent en profiter.

KY (nouvelleafrique.org)

Share.

About Author

Leave A Reply