VENDREDI 1ER JANVIER 2019. Sainte Marie, Mère de Dieu.  LHP. Sem 1

0

VENDREDI 1ER JANVIER 2019. Sainte Marie, Mère de Dieu.  LHP. Sem 1

SAINTE MARIE MÈRE DE DIEU, Solennité

ANTIENNE D’OUVERTURE Lc 1, 33

Aujourd’hui, sur nous, la lumière va resplendir car le Seigneur nous est né. On l’appelle: Dieu admirable, Père du monde nouveau, Prince de la Paix.  Son règne n’aura pas de fin.

Gloire à Dieu

PRIÈRE D’OUVERTURE

Dieu Tout-Puissant, par la maternité virginale de la bienheureuse Marie, tu as offert au genre humain les trésors du salut éternel; accorde-nous de sentir qu’intervient en notre faveur, celle qui nous permit d’accueillir l’auteur de la vie, Jésus-Christ, ton Fils, notre Seigneur. Lui qui règne.

Lecture du livre des Nombres 6, 22-27

Le Seigneur parla à Moïse. Il dit : « Parle à Aaron et à ses fils. Tu leur diras : Voici en quels termes vous bénirez les fils d’Israël : « Que le Seigneur te bénisse et te garde ! Que le Seigneur fasse briller sur toi son visage, qu’il te prenne en grâce ! Que le Seigneur tourne vers toi son visage, qu’il t’apporte la paix ! » Ils invoqueront ainsi mon nom sur les fils d’Israël, et moi, je les bénirai. »

PSAUME 66

Que Dieu nous prenne en grâce : et qu’il nous bénisse !       

Que son visage s’illumine pour nous, et ton chemin sera connu sur la terre, ton salut, parmi toutes les nations.

Que les nations chantent leur joie, car tu gouvernes le monde avec justice ; sur la terre, tu conduis les nations.

La terre a donné son fruit ; Dieu, notre Dieu, nous bénit. Que la terre tout entière l’adore !

 

DEUXIEME LECTURE

« Dieu a envoyé son Fils, né d’une femme »        

Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Calâtes    4, 4-7

Frères, lorsqu’est venue la plénitude des temps, Dieu a envoyé son Fils, né d’une femme et soumis à la loi de Moïse, afin de racheter ceux qui étaient soumis à la Loi et pour que nous soyons adoptés comme fils. Et voici la preuve que vous êtes des fils : Dieu a envoyé l’Esprit de son Fils dans nos cœurs, et cet Esprit crie « Abba ! », c’est-à-dire : Père ! Ainsi tu n’es plus esclave, mais fils, et puisque tu es fils, tu es aussi héritier : c’est l’œuvre de Dieu.

Acclamation de l’Evangile cf. He 1, 1-2

Alléluia. Alléluia. À bien des reprises, Dieu, dans le passé, a parlé à nos pères par les prophètes ; à la fin, en ces jours où nous sommes, il nous a parlé par son Fils.     , Alléluia.

ÉVANGILE

« Ils découvrirent Marie et Joseph, avec le nouveau – né. Quand fut arrivé le huitième jour, l’enfant reçut de Jésus»        

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 16-21

En ce temps-là, les bergers se hâtèrent d’aller à Bethleem, et ils découvrirent Marie et Joseph, avec le nouveau-né couché dans la mangeoire. Après avoir vu, ils racontèrent          leur avait été annoncé au sujet de cet enfant. Et tous qui entendirent s’étonnaient de ce que leur racontaient les bergers. Marie, cependant, retenait tous ces événements les méditait dans son cœur. Les bergers repartirent ; ils glorifiaient et louaient Dieu pour tout ce qu’ils avaient entendu et vu, selon ce qui leur avait été annoncé. Quand fut arrivé le huitième jour, celui de la circoncision, l’enfant reçut le nom de Jésus, le nom que l’ange lui avait donné avant sa conception.

C’est dans la joie que nous accueillons Le Jour du Seigneur parmi nous, en cette journée de la Paix, célébrée à l’appel des papes Paul VI, Jean-Paul II, puis Benoît XVI, qui ont souhaité que cette journée soit consacrée à la paix mondiale. Aujourd’hui plus qu’en d’autres jours, c’est cette solidarité vécue dans la prière, que nous voulons fêter ensemble, en ce jour de l’An. Nous avons lu des textes qui proclament que Marie avait toujours retenu cette réalité dans son cœur. Au fond, toute la réalité divine. Elle avait le cœur pur, c’est pourquoi elle était en paix.

C’est la parole que Gabriel lui dit quand il vient à Nazareth, ici même: « Salut à toi, Marie; paix à toi, Marie! » Marie, en effet, a en elle-même réellement cette paix. Cette réalité de la paix s’inscrit dans son cœur. Dans le cœur de Joseph aussi, puisqu’il a eu connaissance de l’Annonciation. Dans le cœur de Jésus aussi, qui a vécu 30 ans dans ce village. Cette ville de Nazareth a vu le silence de Dieu, elle a vu l’accompagnement de la vérité de Dieu, elle a vu l’accompagnement de la profondeur de Dieu parmi les hommes.

Pourquoi Jésus a-t-il choisi 30 ans de vie en silence et en profondeur ? Parce qu’il était en paix. Et il était en paix avec lui-même, avec sa mission. Il était en paix avec Marie, il était en paix avec Joseph. Si nous vivons cette paix aujourd’hui, nous aurons des milliers de personnes autour de nous qui recevront la paix.

Ce n’est pas facile, surtout dans notre pays, de vivre la paix. Nous vivons dans la voie de sortie de crise. C’est un effort qui engage toute la réalité religieuse, spirituelle et humaine. Il ne s’agit pas de trouver des solutions pour la paix mais il s’agit de trouver des cœurs purs, des cœurs qui fassent la paix en eux-mêmes.

Abbé Patrice Jean AKÉ

Enseignant permanent à l’UCAO/UUA

COMMENTAIRES

Frères et sœurs d’Afrique,

En plaçant la solennité de Marie Mère de Dieu le jour de l’an, c’est toute l’année liturgique que l’Eglise entend mettre sous la protection de celle qu’elle reconnait pour sa Mère.

Il convient que celle qui fut Mère de la Tête, le soit aussi de son corps entier. Marie est bien réellement notre Mère dans l’ordre de la grâce : elle donne en effet sa chair au Fils de Dieu pour permettre à celui-ci de nous enfanter à la vie divine.

Oui, dans l’humanité qu’il recevait de la Vierge, le Fils assumait notre humanité à tous pour que le Père reconnaisse son Fils en chacun de nous et nous donne part à la vie divine. Alors qui douterait que la surabondance de l’Esprit dont cette Mère très sainte fut comblée dès sa conception, ne se répande tout naturellement sur chacun de ses enfants ?

Le Seigneur nous a bénis ; en son Fils, il a fait briller sur nous son visage et s’est penché sur nous ; il a prononcé son nom sur nous, et nous a donné la paix.

Alors, que  les bénédictions prononcées par les fils d’Israël deviennent s’enracinent te couronnent l’année nouvelle d’élévation spirituelle et matérielle : « Que le Seigneur te bénisse et te garde ! Que le Seigneur fasse briller sur toi son visage, qu’il se penche vers toi ! Que le Seigneur tourne vers toi son visage, qu’il t’apporte la paix ! »

 

PRIÈRE UNIVERSELLE : proposée par le groupe liturgique de la paroisse St Matthieu de Yopougon

Introduction : En cette journée mondiale de la paix, avec Marie, Mère de Dieu, nous prions le Père de garder dans l’unité l’humanité entière.

– Pour que l’Église universelle sème la paix partout dans le monde, Seigneur, avec Marie ta Mère, nous te supplions.

– Pour que les gouvernements des nations et les organismes internationaux se mettent fermement au service de la paix, Seigneur, avec Marie ta Mère, nous te supplions.

– Pour que les peuples soumis à la guerre ou aux troubles internes ( la Côte d’Ivoire ) trouvent le chemin de la paix, Seigneur , avec Marie ta Mère, nous te supplions.

– Pour que nous soyons tous des artisans de paix dans nos familles, notre communauté, notre quartier, Seigneur, avec Marie ta Mère, nous te supplions.

Conclusion : Dieu, Notre Père; tu as envoyé ton Fils dans le monde pour rassembler tous les hommes dans la paix et l’unité. Guéris-nous de nos divisions. Apprends-nous à répandre la paix. Par Jésus, ton Fils, notre Seigneur.

 

PRIÈRE SUR LES OFFRANDES

Tu es l’origine de tous les biens, Seigneur, et tu les mènes à leur plein développement; puisque cette fête de Marie, Mère de Dieu, nous fait célébrer notre salut dans son germe, donne-nous la joie d’en recueillir tous les fruits. Par Jésus.

ANTIENNE DE LA COMMUNION

Jésus Christ est le même hier, aujourd’hui et pour les siècles.

PRIÈRE APRÈS LA COMMUNION

Nous avons communié à ton Sacrement, Seigneur, en ce jour où nous saluons avec fierté dans la Bienheureuse Vierge Marie la Mère de ton Fils, et la Mère de l’Eglise; que cette communion fasse grandir en nous la vie éternelle. Par Jésus.

BENEDICTION SOLENNELLE POUR LE COMMENCEMENT DE L’ANNEE

C’est Dieu qui est la source de toute bénédiction ; qu’il vous entoure de sa grâce et vous garde en elle tout au long de cette année.

Qu’il nourrisse en vous la foi implantée par le Christ, qu’il entretienne en vous l’espérance du Christ, qu’il vous ouvre à la patience et à la charité du Christ.

Que l’Esprit de paix vous accompagne partout, qu’il vous obtienne ce que vous demanderez et vous achemine vers le bonheur sans fin.

Et que Dieu Tout Puissant vous bénisse, le Père, le Fils et le Saint Esprit. Amen

UN NOM, UNE VIE

Ste Marie, Mère de Dieu. Elle est plus grande que tous les saints. Les évangiles parlent d’elle une quinzaine de fois. Elle vivait à Nazareth et était promise en mariage à Joseph avant de concevoir sous l’action de l’Esprit-Saint.

St Odilon : Abbé de Clunny, il fut l’initiateur de la fête des morts (2 novembre) et celle de la Trêve de Dieu.

* Euphrosine : Vierge d’Alexandrie, elle avait 18 ans quand son père voulut la donner comme épouse à un riche monsieur, elle s’enfuit dans un monastère. Plus tard sentant sa mort proche, elle se révéla à son père qui l’assista et lui assura une sépulture convenable.

* Fulgence de Ruspe (467-533) : Issu d’une famille de sénateurs carthaginois, il fut disciple de saint Augustin, moine et évêque de Ruspe (Alfaquès, Tunisie). Il fut le plus grand théologien de son temps.

* Pafnucius : Père d’Euphrosine, moine du Vème siècle, en 470 il fit don de ses biens au monastère et mena une vie exemplaire.

 

PRIÈRE DES HEURES

Invitatoire : Célébrons la Vierge Marie, adorons Jésus, son enfant.

Matin: Ps 62 ; Cantique des trois enfants (Dn 3); Ps 149

Angélus 6 H 00

Lecture: Mi 5, 1-2ab. 3-4a

Bethléem Ephrata, c’est de toi que je ferai sortir celui qui doit gouverner Israël. Ses origines remontent aux temps anciens, à l’aube des siècles. Après un temps de délaissement, viendra un jour où enfantera celle qui doit enfanter. Il se dressera et il sera berger d’Israël par la puissance du Seigneur, par la majesté du nom de son Dieu. Désormais sa puissance s’éten-dra jusqu’aux extrémités de la terre, et lui-même, il sera la paix!

Cantique de Zacharie 

 Milieu du jour : Ps 22; Ps 123, Ps 124  

Angélus 12 h 00

Lecture : So 3, 14-15

Pousse des cris de joie, fille de Sion! Eclate en  ovations, Israël! Réjouis-toi, tressaille d’allégresse, fille de Jérusalem! Le roi d’Israël, le Seigneur, est en toi!

ou Za 9, 9a ou Ba 5, 3-4 

R/ Le Seigneur s’est rappelé son amour, alléluia, sa fidélité, en faveur d’Israël, alléluia.

 

Soir : Ps 112 ; Ps 147; Cantique (Ep 1) 

Angelus 18 h 00 

Lecture: Ga 4, 4-5

Lorsque les temps furent accomplis, Dieu a envoyé son Fils; il est né d’une femme, il a été sujet de la Loi juive pour racheter ceux qui étaient sujets de la Loi et pour faire de nous des fils.

Cantique de Marie  

Oraison: Dieu Tout-Puissant, par la maternité virginale de la bienheureuse Marie, tu as offert au genre humain les trésors du salut éternel; accorde-nous de sentir qu’intervient en notre faveur, celle qui nous permit d’accueillir l’auteur de la vie, Jésus-Christ, ton Fils, notre Seigneur. Lui qui règne.

Complies

Cantique de Syméon

Share.

About Author

Leave A Reply