Archibat 2023 : La SIIPAF propose la location-vente aux FDS

Archibat 2023 : La SIIPAF propose la location-vente aux FDS

Le top départ de ARCHIBAT 2023 a été donné ce mardi 12 décembre. Ainsi du 12 au 16 décembre, le tout nouveau Parc des Expositions d’Abidjan (route de l’aéroport) est le haut lieu de la promotion du métier d’architecte, des métiers et acteurs du cadre bâti. Présenté par plusieurs médias nationaux comme l’une des attractions de ce rendez-vous, le Pdg de SIIPAF.SA, Sozié Coulibaly, a déballé ses solutions pour les logements sociaux qui constituent un casse-tête pour de nombreux Ivoiriens. Pour celui qui dirige cette société qui exerce dans le domaine de l’immobilier en Côte d’Ivoire, tout passe par la maîtrise du foncier rural. «Nous avons découvert, il est vrai que c’était déjà su, que tous les problèmes sont liés au foncier. Il faut d’abord maîtriser le foncier et ensuite le sécuriser. L’équation est surtout d’avoir le foncier à bas prix. Ça c’est la première solution. La deuxième solution, c’est la structuration du financement. Il faut implémenter des modèles qui ont déjà réussi dans des pays notamment en Afrique de l’Est. Au Rwanda, pour ne citer que celui-là, on a expérimenté certaines méthodes qui ont réussi. On se dit qu’on pourrait les expérimenter dans notre pays où on dira que l’un des plus grands défis du gouvernement ivoirien est la réussite des logements sociaux, surtout les logements sociaux à bas prix, et la location-vente. Parce que quel que soit le prix des logements sociaux, si on demande aux souscripteurs de payer d’une traite, cela devient difficile. Alors qu’avec la location-vente, on a le temps d’étaler les paiements sur plusieurs années. Et cela rend la chose plus accessible à toutes les couches sociales en Côte d’Ivoire», a souligné le patron de SIIPAF.SA. Prié de détailler sa recette pour la location-vente qui est très attendue par bon nombre d’Ivoiriens, M. Coulibaly a indiqué que cette option dans l’immobilier reste toujours possible. «Notre innovation, c’est de faire une vraie location-vente. Il est vrai qu’elle ne sera pas aussi longue que celle qui a été faite par la Sicogi (aujourd’hui ANAH), dans les années 50-60, mais on pourra aller entre 10 et 15 ans. Pour montrer que la chose est faisable, bien sûr avec l’appui de notre gouvernement, avec à sa tête le Président Alassane Ouattara, on sait qu’on va y arriver. Qu’est-ce qu’on va faire ?  On va lancer un échantillon de 500 logements pour nos Forces de défense et de sécurité. Pour montrer la faisabilité de la chose. Dans le courant de 2024, nous allons livrer 200 à 300 maisons, pour montrer que l’opération pourra être ouverte à toutes les couches de la population. Concrètement, notre méthode sera de faire rentrer les banques de développement dans l’opération, maîtriser le foncier qui est déjà à nous. On sécurise le foncier, on l’immatricule, et avec les banques de développement et certaines locales, on peut mettre cette stratégie de location-vente à la portée de nos FDS», a-t-il argumenté.

Ces 5 jours de rencontres, d’échanges et de partage d’expériences avec quelque 150 entreprises exposantes se déroulent autour du thème: « architecture durable et industries locales ».

Sercom : SIIPAF.SA 

 

Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *