« Je suis extrêmement fier de mes joueurs »

« Je suis extrêmement fier de mes joueurs »

La République démocratique du Congo a décroché sa première victoire de la CAN en dominant la Guinée en quarts de finale (3-1). Le sélectionneur Sébastien Desabre voit en ce succès la montée en puissance de son équipe et ne s’interdit pas de rêver pour la suite de la compétition. Propos recueillis par Dounia Mesli, envoyée spéciale d’Africa Top Sports.

« Effectivement, c’est notre première victoire, je pense qu’elle arrive au bon moment puisqu’on monte en puissance dans la compétition, tout simplement. Donc on peut dire qu’on a gagné, qu’on a fait match nul, mais qu’on n’a pas perdu aussi dans cette compétition. On est en demi-finales. Bien sûr, ce serait idiot de ne pas croire au sacre final. Mais ça va être difficile, comme cela a été ce soir (vendredi). Mais on a aussi des arguments, donc il faut bien récupérer, et en toute humilité, regarder quel adversaire on va avoir, que ce soit le Mali ou la Côte d’Ivoire, ce sont des tops équipes. Il faudra encore faire un bon match, mais on verra ça tranquillement. Mais c’est évident, quand vous êtes en demi-finales d’une compétition, vous avez envie d’abord d’aller en finale. Et puis une fois, si jamais vous avez la chance d’aller en finale, de la gagner. Mais nous, on va tout faire pour, vraiment tout faire, pour ne pas avoir de regrets », a déclaré le sélectionneur en conférence de presse.

L’expérience et surtout le réalisme de la RDC ont fait la différence. Sébastien Desabre, droit dans ses bottes, a su battre ses cartes pour tirer son épingle du jeu. Après quatre matchs nuls, les Léopards ont remporté leur première victoire de la compétition. Un signe fort qui annonce une demi-finale encore explosive.

« On avait fait des matchs nuls. On gagne le match avec deux buts d’écart. La Guinée nous a posé pas mal de problèmes tactiques au départ avec Keita. On a rectifié. Le match s’est joué sur les coups de pied arrêtés. On sait l’importance des coups de pied arrêtés dans un match de football.  On a de bons tireurs ; on travaille.  On était un peu déçu parce qu’avec l’engagement mis, on n’était pas récompensé. Là on y est.  C’est une bonne chose ; c’est une étape supérieure. On va récupérer et penser à la suite.  Comme contre l’Égypte, je suis extrêmement fier de mes joueurs.  Quand vous êtes mené 1-0 en cas de fièvre et que vous gagnez 3-1 ça veut dire que vous avez une certaine certitude dans le jeu », a-t-il ajouté.

Crédit photo : ATS

Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *