la cheffe de la mission EUCAP SAHEL refoulée

la cheffe de la mission EUCAP SAHEL refoulée

Le gouvernement nigérien a pris une décision ferme en sommant quinze militaires européens de quitter le pays dans un délai de 72 heures. Ces membres de la mission EUCAP SAHEL ont fait leur retour à Niamey le 24 janvier dernier, en violation manifeste de l’accord sur le statut de la mission, qui avait déjà été dénoncé par le Niger.

Dans un communiqué officiel du ministère de l’Intérieur et de l’Administration territoriale, il est clairement indiqué : « En dépit de la dénonciation de l’accord sur le statut de la mission EUCAP SAHEL, il m’a été donné de constater que quinze (15) de vos personnels militaires sont revenus à Niamey par divers vols le 24/01/2024 passé, sans informer au préalable le Gouvernement de la République du Niger. »

Le ministère a ordonné à la mission EUCAP SAHEL de prendre toutes les dispositions nécessaires pour que les militaires concernés quittent le territoire nigérien dans un délai de soixante-douze (72) heures à compter de leur date d’entrée.

Selon RFI, les militaires en question ont déjà quitté le Niger dimanche soir. De plus, la cheffe de l’EUCAP, l’Allemande Katja Dominik, a également été refoulée lors de son arrivée à l’aéroport de Niamey dans la nuit de samedi à dimanche.

La mission EUCAP Sahel, composée de 120 personnes, a été créée en 2012 dans le but de renforcer la sécurité intérieure. Avec un budget de 72 millions d’euros pour la période 2022-2024, cette mission fait face à des tensions croissantes depuis que les autorités militaires au pouvoir ont exprimé leur volonté de mettre fin à ce processus en décembre dernier.

Lien vers la source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *