Accueil Politique La Chine et la France s’apprêtent à renforcer leurs relations

La Chine et la France s’apprêtent à renforcer leurs relations

37
0

Le président chinois Xi Jinping est arrivé dimanche à Paris pour une visite d’Etat en France, tandis que les deux parties s’apprêtent à renforcer leurs relations bilatérales et à réitérer leur engagement à consolider leur partenariat dans un contexte mondial en pleine mutation.
Après les visites de 2014 et 2019, les discussions et les accords qui auront lieu à l’occasion de la troisième visite d’Etat de Xi Jinping en France devraient englober un large éventail de domaines essentiels. Du commerce et des investissements à l’innovation et aux échanges culturels, l’ordre du jour de la visite reflète la nature globale des relations bilatérales entre la Chine et la France.
Cette visite ira en outre au-delà du simple cadre bilatéral : des dialogues sur des questions internationales et régionales d’intérêt commun et des entretiens sur la coopération multilatérale sont prévus, ce qui atteste de la longue tradition d’engagements communs des deux pays en vue de relever des défis complexes par des efforts diplomatiques collaboratifs.
Notant que le multilatéralisme semble être le moyen le plus efficace de résoudre la plupart des problèmes d’un monde multipolaire, l’ancien Premier ministre français Laurent Fabius a déclaré que la France et la Chine partageaient des visions similaires, voire identiques, de la gouvernance mondiale.
Dans un article signé de sa main et publié dimanche par le journal français Le Figaro, M. Xi a déclaré que « plus la crise ukrainienne persiste, plus l’Europe et le monde en pâtissent ».
« Nous espérons que la paix et la stabilité reviendront rapidement en Europe, et entendons œuvrer avec la France et toute la communauté internationale à trouver de bonnes pistes pour résoudre la crise », a-t-il écrit dans l’article.
Concernant le conflit israélo-palestinien en cours, M. Xi a noté dans l’article que la Chine et la France partageaient un large consensus sur la question palestino-israélienne. « Nous devons renforcer notre coopération pour contribuer au retour de la paix au Moyen-Orient », a-t-il indiqué.
Cette visite, qui est le premier voyage de M. Xi en Europe depuis près de cinq ans, coïncide avec le 60e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la Chine et la France, un événement marquant dans les relations entre la Chine et l’Occident.
La décision de la France d’établir des relations diplomatiques avec la Chine il y a 60 ans allait à l’encontre de l’attitude dominante des puissances occidentales de l’époque, a déclaré samedi Eric Alauzet, président du groupe d’amitié France-Chine de l’Assemblée nationale française, au cours d’un forum sur le développement des échanges entre les peuples et cultures chinois et français.
« La France et la Chine peuvent se prévaloir d’une histoire singulière », a-t-il affirmé.
Dans une allocution écrite publiée dimanche à son arrivée, M. Xi a déclaré qu’au cours des 60 dernières années, les relations bilatérales ont toujours été à l’avant-garde des relations entre la Chine et les pays occidentaux, donnant un excellent exemple de coexistence pacifique et de coopération mutuellement bénéfique entre les pays ayant des systèmes sociaux différents.
Le développement des relations bilatérales Chine-France confirme les propos de M. Xi. Malgré des systèmes politiques différents, les deux pays ont forgé un partenariat solide marqué par la coopération et le respect mutuel.
En plus d’être le premier grand pays occidental à avoir établi des relations diplomatiques avec la Chine en 1964, la France est le premier grand pays occidental à avoir établi un partenariat stratégique global avec la Chine. Elle est également le premier pays occidental à avoir conclu un accord sur le transport aérien avec la Chine, et le premier à coopérer avec elle sur des projets d’énergie nucléaire civile.
Cette visite se déroule sur fond d’appels de la part de certains législateurs occidentaux à « réduire les risques » vis-à-vis de la Chine. La coopération mutuellement bénéfique Chine-France est cependant fructueuse, et constitue une solide réfutation de cette rhétorique protectionniste.
Au cours des 60 dernières années, le volume du commerce bilatéral entre la Chine et la France a considérablement augmenté : il a été multiplié par 800, atteignant 78,9 milliards de dollars américains l’année dernière. Entre 2019 et 2023, les importations et exportations chinoises avec la France ont en moyenne augmenté de 5,9 % par an.
La Chine est désormais le premier partenaire commercial de la France en Asie, tandis que la France se classe au troisième rang des partenaires commerciaux de la Chine, et constitue la troisième source d’investissement en termes réels de l’Union européenne en Chine.
Les données de l’Administration générale des douanes de Chine révèlent que la France joue un rôle clé dans les importations, et pas seulement dans le domaine agricole. La France est également une source essentielle d’importations de composants aéronautiques et aérospatiaux, représentant environ 30 % du volume total des importations chinoises dans ces secteurs au cours des cinq dernières années.
Selon une enquête menée en 2023 par la Chambre française de commerce et d’industrie en Chine auprès des entreprises françaises opérant en Chine, 47 % d’entre elles envisageaient d’investir davantage dans le pays.
« De mon point de vue, l’importance du marché chinois n’a pas changé », a déclaré à Xinhua Barbara Frei, vice-présidente exécutive de Schneider Electric. Elle a exprimé sa confiance dans la position de la Chine en tant qu’économie mature et que plus grand marché de l’automatisation industrielle, et a souligné son rôle de « moteur d’innovation ».

LIEN VERS LA SOURCE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici